Retour

L'incertitude plane plus que jamais sur la relocalisation de Relais Santé

L'Installation de Relais Santé de Matane dans de nouveaux locaux semble compromise. L'organisme d'aide aux personnes âgées demeure toujours temporairement dans le presbytère Saint-Jérôme, malgré l'avis d'infraction déposé par la Ville de Matane à la fabrique. La Ville ne lui laissait que 10 jours ouvrables pour l'informer de la façon dont elle compte se conformer.

Un texte de Jean-François Deschênes avec la collaboration de Brigitte Dubé

Le 27 septembre, la Ville a déposé au locateur, la nouvelle paroisse Cœur-Immaculé-de-Marie, un avis d'infraction accompagné d'un délai de quelques jours pour faire un suivi.

Le président de la Fabrique Cœur-immaculé-de-Marie, Michel Barriault, indique qu'il a demandé à la Ville de surseoir à ce délai et attend toujours une réponse. Il répète que son organisme ne souhaite qu'aider. Il affirme qu'entreprendre les changements à la réglementation serait plus long que le temps qu'il faut pour héberger Relais santé sous leur toit.

Le conseil municipal se réunit mercredi soir en commission permanente. Il sera possible de connaître leur position après cette rencontre.

Les contraintes se multiplient

Contraint de quitter le Pavillon de la Cité, jugé insalubre, l'organisme d'aide aux personnes âgées est hébergé temporairement au presbytère.

Le projet d'achat d'un immeuble situé à l'est de Matane connaît des embûches, entre autres un délai pour la modification du règlement de zonage et un problème de fosse septique.

« De semaine en semaine, il y a des obstacles qui surgissent constamment », déplore la présidente du conseil d'administration de Relais Santé, France Caron, qui indique aussi que la Ville estime le stationnement trop petit à cet endroit.

Mme Caron s'exaspère de devoir surmonter ces nombreux obstacles et craint même pour la survie de son organisme sans but lucratif.

Plus d'articles