Retour

L'industrie forestière demande moins de redevances et des tarifs préférentiels

Les entreprises forestières, les municipalités et les Chambres de commerces du Québec s'unissent pour réclamer une intervention vigoureuse du gouvernement Couillard afin de sauver l'industrie forestière.

Dans un appel commun lancé mercredi matin, ces acteurs demandent qu'Hydro-Québec offre à l'industrie forestière des tarifs d'électricité privilégiés pour moderniser leurs usines.

« L'industrie des pâtes est papier est le 2e plus gros consommateur d'énergie au Québec. On a une facture de plus de 500 millions de dollars par année au Québec. Il y a de la marge pour inciter et créer un climat qui va faire que ces industries vont être intéressées à investir dans la modernisation des installations qu'elle possède déjà au Québec », explique André Tremblay, président-directeur-général du Conseil de l'industrie forestière du Québec.

Ces acteurs demandent aussi que le gouvernement leur permette de réduire les coûts de la fibre de bois en diminuant les redevances que les entreprises forestières versent à l'État québécois.

D'après les informations de Paul Huot

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine