Retour

L'Institut d'enseignement de Sept-Îles souligne ses 40 ans

L'Institut d'enseignement de Sept-Îles (IESI) célèbre son 40e anniversaire. Depuis sa création, en 1976, la seule école privée de la Côte-Nord a vécu au rythme des cycles miniers et démographiques, mais elle est parvenue à rester ouverte, contrairement à l'école secondaire Jean-Paul II à Baie-Comeau.

Les yeux rivés sur des tablettes électroniques, les élèves de l'Institut d'enseignement semblent bien loin de ceux d'il y a 40 ans, qui arrivaient à l'école chargés de livres.

L'avocat Luc Dion, fils de Jean-Marc Dion, l'ancien maire de Sept-Îles qui a participé à la fondation de l'établissement, se souvient du climat social dans la fonction publique des années 1970.

Pour l'année 2016-2017, l'Institut d'enseignement compte 220 jeunes inscrits au niveau secondaire. Le directeur général Jean-Sébastien Roy estime qu'il s'agit d'une bonne nouvelle.

En plus des jeunes de Sept-Îles et de Port-Cartier, des élèves de la Minganie et des communautés autochtones fréquentent l'établissement.

Et la proximité de la communauté innue de Uashat-Maliotenam aura certainement contribué à garder l'école ouverte. « C'est sûr qu'aujourd'hui à Uashat, il y a une organisation académique très, très forte, mais à une certaine époque elle n'était pas encore en place », rappelle Luc Dion.

Plusieurs activités sont prévues jusqu'en mai pour souligner le 40e anniversaire de l'école.

Environ 1300 Nord-Côtiers auront décroché leur diplôme d'études secondaires à l'Institut d'enseignement de Sept-Îles, au cours des 40 dernières années.

Un texte de Louis Garneau, avec les informations de Diana Gonzalez

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque