Retour

La Baie-des-Chaleurs reçoit des agriculteurs du Sénégal, d'Haïti et du Burkina Faso

Des agriculteurs du Sénégal, d'Haïti et du Burkina Faso se trouvent dans la Baie-des-Chaleurs pour un stage de deux semaines. Ils sont venus échanger avec leurs homologues gaspésiens. Ils s'intéressent surtout au système de gestion de l'offre canadien.

Un texte de Brigitte Dubé

Écouter ici l'entrevue réalisée par Yves Larouche, à l'émission Bon pied bonne heure

Il s'agit d'une première en Gaspésie. L'événement est le fruit d'une collaboration entre l'Union des producteurs agricoles (UPA) Gaspésie - Îles-de-la-Madeleine et la division UPA Développement international. Huit agriculteurs provenant de ces trois pays en voie de développement vont visiter des fermes gaspésiennes et participer à diverses activités.

L'un des délégués, Natouga Mbodji, est producteur de riz au Sénégal et secrétaire général adjoint de la Fédération des périmètres autogérés.

Il estime que les producteurs en visite ont tout intérêt à s'inspirer des pratiques québécoises. « Nous sommes là pour échanger avec les agriculteurs de la Gaspésie, leur parler de notre situation et voir ce qui se passe ici, explique-t-il. Il y a beaucoup de parallèles entre les deux. Nous vivons des difficultés semblables. »

M. Mbodji cite, entre autres, l'accaparement des terres, la mondialisation des marchés, la concurrence entre les productions subventionnées et non subventionnées.

L'intérêt principal des visiteurs est de comprendre comment fonctionnent la production laitière et la gestion de l'offre. « Nous voulons savoir comment les agriculteurs d'ici ont réussi à mettre ce système-là en place, explique le Sénégalais. La mise en marché est notre principal problème. »

En échange, les agriculteurs étrangers vont raconter ce qu'ils vivent.

Natouga Mbodji remarque qu'en Gaspésie, il n'y a pas beaucoup de surface, mais que les agriculteurs arrivent à bien l'utiliser. « Nous, au contraire, on en a beaucoup, mais on n'arrive pas à exploiter le potentiel entièrement », déplore-t-il.

M. Mbodji est comblé par la qualité de l'accueil des Gaspésiens.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine