Retour

La campagne 5-10-15 pour les droits des travailleurs soulignée sur la Côte-Nord

Des syndicats et organismes communautaires lancent la campagne 5-10-15 à l'occasion de la Journée mondiale d'action sur le travail décent.

Leurs principales revendications sont le droit pour un travailleur d'obtenir son horaire de travail cinq jours d'avance, le droit de disposer de 10 jours de congé payé par année pour la maladie ou les responsabilités familiales et le droit de gagner un salaire minimum de 15 $.

Plusieurs groupes participent à cette campagne, dont la CSN, la Table des groupes populaires et Action-chômage Haute-Côte-Nord.

Le président du conseil central CSN-Côte-Nord, Guillaume Tremblay, plaide en faveur de l'augmentation du salaire minimum.

« Les gens qui vont gagner plus [d'argent] vont générer de l'activité économique, dit-il. Ils vont dépenser plus, investir plus, vont aller plus au restaurant et vont rénover plus leur maison. »

Sur la Côte-Nord, le travail saisonnier est un enjeu important, selon la porte-parole d'Action chômage Haute-Côte-Nord, Line Sirois.

« Nous vivons des particularités avec le travail saisonnier. Nous revendiquons également des prestations d'assurance-emploi décentes qui se raccorderaient à des emplois tout aussi décents », dit-elle.

Elle ajoute que malgré les « correctifs » apportés par le gouvernement Trudeau, l'assurance-emploi ne permet toujours pas aux travailleurs d'avoir une « protection à la hauteur ».

Plus d'articles