La Coalition avenir Québec (CAQ) lance une offensive contre le Parti québécois (PQ) dans la circonscription de René-Lévesque en vue de l'élection partielle du 9 novembre.

À Baie-Comeau, le parti a affiché des bulles de texte au-dessus des 10 pancartes du candidat du PQ, Martin Ouellet, dans le but de « dévoiler le discours caché » de sa formation politique, selon le président de la CAQ, Stéphane Le Bouyonnec. On peut y lire : « Ma priorité, c'est pas vous, c't' un référendum! ».

Cette démarche est légale puisque le nom de l'agent officiel du candidat de la Coalition avenir Québec dans René-Lévesque, Dave Savard, est inscrit sur les affiches.

Selon Dave Savard, il ne s'agit pas d'une publicité négative. Il estime que la CAQ démontre son originalité et sa créativité à travers cette démarche. « C'est là qu'on voit vraiment la manière de faire qui inclut aussi une jeunesse et de nouvelles idées », dit-il.

Une stratégie à l'oeuvre dans les quatre circonscriptions

La CAQ répète le même exercice dans les trois autres circonscriptions où se tiendront des élections partielles, soit Beauce-Sud, Fabre et Saint-Henri-Sainte-Anne. Dans ces circonscriptions, le parti de François Legault vise aussi ses adversaires libéraux. 

Selon le président de la CAQ, cette stratégie vise à informer les électeurs des « déclarations, positions ou intentions réelles » de ces partis, dans un contexte où les candidats n'ont pas eu beaucoup de temps pour débattre des enjeux en raison des élections fédérales.

Plus d'articles