La Coalition avenir Québec (CAQ) lance une offensive contre le Parti québécois (PQ) dans la circonscription de René-Lévesque en vue de l'élection partielle du 9 novembre.

À Baie-Comeau, le parti a affiché des bulles de texte au-dessus des 10 pancartes du candidat du PQ, Martin Ouellet, dans le but de « dévoiler le discours caché » de sa formation politique, selon le président de la CAQ, Stéphane Le Bouyonnec. On peut y lire : « Ma priorité, c'est pas vous, c't' un référendum! ».

Cette démarche est légale puisque le nom de l'agent officiel du candidat de la Coalition avenir Québec dans René-Lévesque, Dave Savard, est inscrit sur les affiches.

Selon Dave Savard, il ne s'agit pas d'une publicité négative. Il estime que la CAQ démontre son originalité et sa créativité à travers cette démarche. « C'est là qu'on voit vraiment la manière de faire qui inclut aussi une jeunesse et de nouvelles idées », dit-il.

Une stratégie à l'oeuvre dans les quatre circonscriptions

La CAQ répète le même exercice dans les trois autres circonscriptions où se tiendront des élections partielles, soit Beauce-Sud, Fabre et Saint-Henri-Sainte-Anne. Dans ces circonscriptions, le parti de François Legault vise aussi ses adversaires libéraux. 

Selon le président de la CAQ, cette stratégie vise à informer les électeurs des « déclarations, positions ou intentions réelles » de ces partis, dans un contexte où les candidats n'ont pas eu beaucoup de temps pour débattre des enjeux en raison des élections fédérales.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine