Plus d'un mois après la proposition de l'archevêque, Monseigneur Denis Grondin, de créer une corporation civile et ecclésiastique indépendante pour sauver la cathédrale de Rimouski, le dossier de la cathédrale stagne toujours.

C'est du moins ce que déplore le président du comité Cathédrale 2016, Jacques Landry, qui demande à Mgr Grondin de faire le point sur les démarches qui sont en cours. Jacques Landry se demande pourquoi le processus pour nommer une personne responsable de la nouvelle corporation indépendante est aussi long et se demande qui tire les ficelles.

Jacques Landry affirme que son comité envisage toujours d'intenter des poursuites contre la Fabrique Saint-Germain si rien ne bouge, de façon à « mettre de la pression sur l'organisation ».

Le silence de l'archevêque

Malgré de nombreuses demandes d'entrevues, Mgr Grondin est muet depuis plusieurs semaines dans le dossier de la cathédrale. Il a cependant convoqué les journalistes à une conférence de presse à ce sujet, jeudi.

Une autre conférence de presse, cette fois de Cathédrale 2016, doit également avoir lieu cette semaine.

D'après une entrevue réalisée par Éric Gagnon à l'émission Info-réveil.

Plus d'articles