Retour

La Chambre de commerce de Rimouski-Neigette et l’Association des marchands de Rimouski veulent s’unir

L'Association des marchands de Rimouski (AMR) et la Chambre de commerce de l'industrie Rimouski-Neigette (CCIRN) ont annoncé leur intention de regrouper leurs membres. Cette union devrait être entérinée lors de l'Assemblée annuelle de l'AMR, le 11 juillet prochain.

En conférence de presse, la présidente de la CCIRN, Chantal Pilon, a affirmé que les deux entités ont envisagé à quelques reprises, depuis une vingtaine d’années, de regrouper leurs activités. Toutefois, les missions de chaque organisme étaient à l’époque bien distinctes mais sont éventuellement devenues très similaires si bien que le contexte est devenu favorable à unir les forces.

« De par la conjoncture économique, on le voit, c’est une tendance lourde dans le milieu socio-économique (de s’unifier). Dans les dernières années, plusieurs organismes se sont fusionnés, se sont unis. Pour nous, c’était une finalité. Nous savions que nous allions vers ça, mais il nous fallait seulement savoir comment et quand ça allait arriver ».

Une voix uniqueQuant aux avantages du regroupement, Chantal Pilon affirme qu’ils sont nombreux. « Nous aurons une force beaucoup plus grande et un message plus centralisé. On passe de 430 membres à la Chambre de commerce à un potentiel de 600 membres. Pour nous, c’est une voie économique qui va être extrêmement forte auprès des élus et des décideurs. » Une affirmation soutenue aussi par le directeur de l’AMR, Mario Fortier. « Pour les membres de l’Association des marchands, c’est un panier de services qui devient davantage intéressant. Nous avons maintenant une voix unique pour défendre les intérêts de nos marchands ».

Chantal Pilon et Mario Fortier croient que les membres des deux organismes voteront en faveur de leur union. « Il faut comprendre que tant du côté de la CCIRN que de l’AMR, des assemblées générales des membres auront lieu dans les prochains jours. [...] Déjà, on a commencé certaines discussions avec certains fournisseurs qui sont à l’AMR pour voir quel est leur intérêt à ce qu’il y ait une union. Évidemment, ils étaient vraiment ravis de ça parce qu’ils y voient des clients potentiels pour eux. »

« Plus d’avantages », selon Chantal PilonIl est trop tôt pour dire de quoi ce panier de services améliorés sera composé. « Ce sur quoi nous voulons baser notre fusion, c’est en assurant qu’on préserve les avantages de part et d’autre. Donc les avantages des membres de l’AMR seront intégrés à ceux de la CCIRN. Les membres auront donc le double des avantages pour la même cotisation », assure Chantal Pilon.

Pour le moment, la Chambre de commerce chapeautera le regroupement. « La Chambre a 109 ans d’existence et fait partie d’une charte et d’une loi spéciale. Elle fait aussi partie de la Fédération des chambres de commerce donc elle a un pouvoir de lobby qui est quand même très intéressant », précise Chantal Pilon. « On va intégrer tranquillement les membres de l’AMR et on va restructurer l’interne pour qu’on soit capable de représenter l’ensemble de nos missions. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine