Retour

La circonscription de René-Lévesque demeure un château fort péquiste

La circonscription de René-Lévesque demeure entre les mains du Parti québécois qui représente sans interruption la Haute-Côte-Nord et la Manicouagan depuis 2003. Le candidat péquiste Martin Ouellet a remporté lundi l'élection partielle avec 48,97 % des voix.

Il a enregistré une majorité de 1334 voix sur sa rivale du Parti libéral, Karine Otis.

Le chef du Parti québécois, Pierre Karl Péladeau, qui a passé la journée aux côtés de son candidat, a qualifié sa victoire de « remarquable ».

« Oui, le Parti québécois garde René-Lévesque, une région exceptionnelle qui a été toujours très attentive », a souligné le chef.

Même si René-Lévesque demeure un bastion péquiste, le Parti libéral est venu brouiller les cartes. Il a fait une importante progression avec près de 39 % des suffrages.

« Je pense que les vrais gagnants, c'est nous ce soir. On a démontré que la circonscription de René-Lévesque n'était pas acquise », a fait remarquer la candidate libérale Karine Otis.

 Pour sa part, le candidat de la Coalition avenir Québec, Dave Savard, a récolté 5,5 % des votes, suivi de près par Claire Du Sablon, de Québec Solidaire, avec 4,88 %.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine