Retour

La CNESST suit de près le dossier de l'amiante à la polyvalente d'Amqui

La Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST) ne s'inquiète pas pour la santé des élèves et du personnel qui ont fréquenté l'école. La présence d'amiante a été découverte dans des conduits de ventilation. En attendant de tout nettoyer, la Commission scolaire est aux prises avec une autre complication, soit celle de trouver de nouvelles salles de classe aux 600 élèves, le plus rapidement possible.

Un texte de Jean-François Deschênes

En début d'année, de l'amiante a été trouvé à la bibliothèque. Le local est fermé depuis.

Des tests de qualité de l'air réalisés dans toute l'école ont démontré que tout est en parfaite condition.

Le porte-parole de la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité au travail, Maxime Boucher, croit que l'amiante décelé dans les conduits pourrait s'y trouver depuis la construction de l'école en 1968.

« C'est assez surprenant de retrouver de l'amiante à cet endroit-ci. L'hypothèse qui pourrait être retenue c'est qu'à l'époque, il y a plusieurs années, il y a pu avoir du flocage de fait sur le plafond de l'édifice et de l'amiante aurait pu se retrouver à l’intérieur des conduits de ventilation, d'alimentation d’air. On ne saura probablement peut-être jamais pour quel motif ça s’est retrouvé à l’intérieur des conduits, mais c’est une préoccupation maintenant. »

Toutefois, aucun des professionnels consultés ne s'inquiète pour la santé des élèves et du personnel. Les tests ont démontré jusqu'à présent que l'amiante n'était pas friable et donc inoffensif.

C'est lorsqu'il s'effrite et qu'il se propage dans l'air qu'il devient dangereux. Il doit être respiré en grande quantité sur une longue période.

Ce constat satisfait jusqu'à présent le porte-parole de la CNESST. « Est-ce qu’il y a lieu de s’inquiéter, pour le moment les tests d’air qui ont été effectués dans le bâtiment non pas montré que des seuils dépassaient les normes. »

C'est par mesure préventive que les responsables de la Commission scolaire ont avisé la CNESST de la présence d'amiante. La Commission des normes, de la santé et de la sécurité a demandé que tous les systèmes de ventilation du bâtiment soient investigués.

Les élèves transférés à Causapscal

La dangerosité du produit n’inquiète pas non plus les élèves et parents croisés à Amqui.

C'est plutôt de savoir à quel endroit et quand les élèves seront de retour en classe qui les interpellent.

L’équipe de la Commission scolaire des Monts-et-Marées tente de trouver des réponses le plus rapidement possible. La directrice générale, Marthe Émond, croit qu’en début de semaine, les jeunes seront transférés dans les écoles Saint-Rosaire, Forimont ainsi qu'à l’École de foresterie de Causapscal. Les décisions seront confirmées bientôt.

La Commission scolaire ignore également le coût des travaux.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine