Retour

La Co.Mode Verte doit trouver 100 000 $ d'ici un mois

Le 18 juillet au matin, le gérant de La Co.Mode Verte est loin de se douter de la visite qu'il s'apprête à recevoir. À 11 h 30, un huissier remet à Mathieu Drouin un document dans lequel il apprend que la coopérative qu'il dirige devra trouver 102 604 $ d'ici 60 jours.

Un texte de Léa Beauchesne avec la collaboration de Marie-Josée Paquette-Comeau

Une telle collecte de fonds relève de l’impossible pour la coopérative qui revalorise des objets de seconde main et qui fait face à d’importantes difficultés financières en raison de problème de gestion qui remontent à quelques années.

Les créanciers s’étaient montrés compréhensifs depuis tout ce temps, mais voilà que l’un d’entre eux a perdu patience.

La Caisse d’économie solidaire Desjardins a intenté un recours hypothécaire pour récupérer les quelque 100 000 $ que lui doit la coopérative.

Il s’agit d’un préavis de vente sous contrôle de justice. Selon le document dont Radio-Canada a obtenu copie, La Co.Mode Verte « …est sommé[e] de délaisser l’immeuble […] afin que la créancière puisse le faire vendre en justice ». La Caisse de solidarité reprendrait alors l’immeuble pour le revendre et ainsi récupérer les sommes qui lui sont dues.

Pour éviter une telle situation, les administrateurs de la coopérative devront payer leur créancier. Le nouveau président de la Co.Mode Verte, André Marcil, affirme que le plan de relance promis l’automne dernier sera finalement présenté en septembre et que cela devrait suffire à rassurer Desjardins.

Depuis près d’un an, ce plan de relance doit être dévoilé, mais il se fait toujours attendre. Les membres du tout nouveau conseil d’administration élus en février affirment que cette fois est la bonne.

Surprise et incompréhension

Les administrateurs de La Co.Mode Verte disent avoir été surpris de voir s’enclencher une telle procédure alors que des ententes de paiements ont été conclues avec plusieurs créanciers, dont la Caisse, au printemps dernier.

Le préfet de la MRC de la Matanie, André Morin, fait lui aussi partie du nouveau conseil d’administration de la coopérative. Il demeure stupéfait devant une telle force de frappe de la part de la Caisse.

Du côté du Mouvement Desjardins, impossible de commenter la situation puisqu’il s’agit d’un dossier privé. Par contre, le porte-parole André Chapleau affirme qu’en général, un geste comme celui-ci a été précédé de plusieurs démarches.

Des dettes mystérieuses

Difficile de connaître le fin détail des dettes de la Co.Mode Verte. Par contre, le préavis dont Radio-Canada a obtenu copie permet d’établir que l’organisme était en défaut de paiement face à plusieurs organisations en date du 12 juillet 2017.

  • Versements hypothécaires : 20 984 $
  • Taxes municipales : 5 511 $
  • Taxes scolaires : 1 290 $
  • Ministère du Revenu du Québec : 46 232 $

La MRC de la Matanie et la Fiducie d’économie sociale font également partie des créanciers de La Co.Mode Verte.

Vers une remise sur pieds

Chose certaine, les nouveaux administrateurs semblent décidés à redonner ses lettres de noblesse à l’établissement. Celui-ci fait partie intégrante de la stratégie de la Ville pour détourner une partie de ses déchets et donner une seconde vie à des milliers d’objets. Comme son président, André Morin garde espoir. « La Co.Mode Verte a toujours le même projet. Ce projet-là est même amplifié par les nouvelles obligations qui sont imposées par le ministère de l’Environnement face aux produits en terre. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Cet amateur de hockey gagne 1000$ s'il réussit à marquer





Rabais de la semaine