Retour

La Commission scolaire des Phares équilibre son budget

Après huit exercices financiers déficitaires, la Commission scolaire des Phares dépose un budget équilibré pour l'année scolaire 2016-2017.

Les dirigeants de la commission scolaire expliquent qu'ils ont atteint l'équilibre budgétaire notamment en réduisant le nombre de directions d'écoles.

La directrice générale de la Commission scolaire des Phares, Madeleine Dugas, reconnaît toutefois que cet équilibre demeure « fragile ». L'organisation prévoit un surplus de 67 000 $, sur des dépenses totales évaluées à 115 millions de dollars.

Les services aux élèves maintenus

Mme Dugas croit que les efforts consentis par la commission scolaire pour atteindre l'équilibre budgétaire n'ont pas eu d'impact sur les services aux élèves. « Notre taux de réussite nous le dit, soutient Mme Dugas. Au mois de juin, on a quand même un très bon taux de réussite, [selon] les données que l'on possède. »

De son côté, le président de la Commission scolaire des Phares, Gaston Rioux, demande à Québec de réinvestir en éducation. « Le message qu'on va continuer à porter à la commission scolaire, c'est que oui on a des besoins. Investissons en éducation », affirme-t-il.

« Je pense que maintenant, il faut continuer à penser à nos jeunes et investir en éducation, soutient M. Rioux. Investir en éducation, ne n'est pas une dépense, c'est vraiment pour nos jeunes, pour la réussite de nos jeunes, pour la santé future de notre société. »

D'après les informations de Jennifer Boudreau

Plus d'articles

Commentaires