Retour

La communauté de Mingan fête ses deux premières finissantes

La communauté innue de Mingan a organisé une fête en l'honneur des deux premières finissantes de l'école Teuiekan.

Auparavant, les élèves devaient quitter leur milieu pour finir leurs études secondaires à Havre-Saint-Pierre ou à Sept-Îles. 

Il s'agit de la première cohorte depuis que les secondaires 4 et 5 sont offerts à Mingan.

« C'est notre troisième année que le secondaire 5 se donne. On a quand même plusieurs étudiants qui s'en viennent et qui travaillent d'arrache-pied. C'est une nouvelle génération, je trouve. Ils veulent vraiment réussir leur secondaire 5 », souligne Allen Ward, qui dirige l'école depuis 34 ans.

Un sentiment de fierté habite Damiana Mestokosho et Maniss Andrew, les deux jeunes finissantes. 

« Je suis allée un peu partout, je suis allée au Havre et je suis revenue ici, parce qu'à 18 ans, au Havre, on n'a pas le droit », explique Damiana Mestokosho.

« Ça fait huit ans que je suis au secondaire. J'ai doublé trois fois et j'ai été un peu partout à l'extérieur », raconte Maniss.

La réussite des deux jeunes femmes a été soulignée lors d'une soirée organisée au gymnase de l'école. D'après le chef de la communauté innue, Jean-Charles Piétacho, l'avenir de la communauté passe par l'éducation.

Avec leur diplôme d'études secondaires en poche, les deux finissantes poursuivront leurs études à Sept-Îles l'automne prochain, l'une en gestion et en comptabilité et l'autre en éducation à l'enfance.

D'après le reportage d'Evelyne Côté

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine