Retour

La coopérative d'escalade Riki Bloc ouvre finalement ses portes

Après plusieurs mois d'attente, les grimpeurs ont enfin pu se lancer à l'assaut des murs de la coopérative d'escalade Riki Bloc à Rimouski. Plusieurs dizaines d'amateurs de tous âges ont profité d'une journée portes ouvertes pour gravir les différentes parois.

Gabriel Ladouceur, l'un des six administrateurs de la coopérative Riki Bloc, indique qu'ils ont choisi le modèle coopératif, entre autres pour créer une communauté.

« Vis à vis d'autres modèles, on trouvait ça intéressant parce que c'est plus axé sur la coopération évidemment. C'est aussi l'aspect social et communautaire. On n'est pas ici pour se rendre millionnaires avec l'escalade, mais pour rendre l'escalade accessible à toute la population de Rimouski, donc ça marchait beaucoup plus avec nos valeurs », dit-il.

Le bloc est une discipline qui permet d'isoler des mouvements intenses de l'escalade pour l'entraînement. Batistin Bour a essayé les murs de la coopérative.

« Ceux qui gèrent le Riki Bloc m'ont conseillé de faire celle-là pour un peu plus de challenge. Je l'ai essayée et c'était plus compliqué déjà, mais je l'ai passée. Après deux voies déjà t'es quand même fatigué vu que c'est des mouvements techniques qu'il faut faire », explique le grimpeur amateur.

La jeune coopérative, située au 217, avenue Belzile, compte déjà plus de 150 membres. Au total, les grimpeurs peuvent s'entraîneur sur trois murs avec différents dénivelés et différents degrés de difficulté.

Plus d'articles

Commentaires