Retour

La CSN accuse le centre de santé d'avoir menti à la population

Les représentants de la Centrale des syndicats nationaux (CSN) du Bas-Saint-Laurent accusent la présidente-directrice générale du Centre intégré de la santé et des services sociaux du Bas-Saint-Laurent, Isabelle Malo, de mentir lorsqu'elle affirme que les compressions de 20 millions de dollars n'auront pas d'impact sur les services à la population.

Un texte de Julie Tremblay

En conférence de presse mardi matin, le vice-président régional de la CSN, Daniel Charette, a affirmé qu'Isabelle Malo a « joué sur les mots », en affirmant, mercredi dernier, qu'il n'y aurait pas de coupes de services ni de diminution d'heures pour les employés.

Il a dénoncé le fait que les membres du conseil d'administration du CISSS soient nommés par le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, et par conséquent contraints d'appliquer les décisions du ministre :

Pour sa part, la présidente de la CSN Bas-Saint-Laurent, Nancy Legendre, convient qu'il est difficile pour les membres des conseils d'administration régionaux de jongler avec les décisions du ministère de la Santé.

Elle estime toutefois qu'Isabelle Malo a menti de façon « éhontée » et ne comprend pas pourquoi elle n'a pas voulu admettre, d'entrée de jeu, les compressions qui allaient toucher la région :

Nancy Legendre croit d'ailleurs que les heures d'ouverture des blocs opératoires ne seront pas réduites cette année, mais l'an prochain. Elle soutient que des discussions sont en cours entre les chirurgiens et les directions des différents hôpitaux.

Gaétan Barrette invité à participer à une manifestation

Le Conseil central de la CSN au Bas-Saint-Laurent tiendra une manifestation publique à Rimouski le 6 juillet prochain en réaction aux compressions de 20 millions de dollars dans le réseau de la santé de la région.

Les différentes organisations syndicales et communautaires, les comités de citoyens, de même que la population seront invités à y prendre part.

Le syndicat invite par ailleurs le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, à rencontrer les citoyens lors de cette manifestation. Le ministre est ainsi invité à convaincre la population que ces coupes ne les priveront pas des services en santé.

Plus d'articles

Commentaires