Retour

La cueillette de champignons de plus en plus populaire à Pointe-aux-Outardes

Une trentaine de mycologues amateurs ont participé, dimanche, à une activité d'initiation au monde des champignons au parc nature de Pointe-aux-Outardes. La curiosité envers les différentes variétés de champignons ne cesse de croître. Plusieurs centaines d'espèces se retrouvent dans les forêts de la Côte-Nord.

Les participants sont partis à la recherche de bolets, de chanterelles ou de toutes autres variétés de champignons.

« Il y a énormément de champignons sur la Côte-Nord, explique le biologiste Frédéric Bénichou. Il n'y en a pas plus de comestibles que dans le sud au Québec. Par contre, sur le plan des espèces, c'est fou! Il y en a largement plus qu'au Bas-Saint-Laurent ou en Montérégie, parce qu'on a une forêt boréale. Ça garde énormément d'humidité et les champignons s'y plaisent. »

Une activité populaire

Les inscriptions aux ateliers d'initiation à la mycologie offerts par le parc nature de Pointe-aux-Outardes ont doublé au cours des 10 dernières années, si bien qu'un club de mycologie a vu le jour il y a deux ans.

Les ateliers offerts permettent d'apprendre à bien reconnaître les espèces qui sauront satisfaire les gourmands.

« C'est à portée de main, au même titre que les petits fruits, souligne la participante Linda Savoie. On est plus habitué de cueillir les petits fruits de la Côte-Nord. Alors, les champignons, c'est une richesse. Pourquoi ne pas l'exploiter? »

L'inspection avant la dégustation

Après une heure à arpenter les bois, les participants sont fiers de leur récolte généreuse. Une bonne inspection s'impose, toutefois, avant de passer à table.

« Il y a quelques critères d'identification très simple, indique Frédéric Bénichou. On a parlé de l'aspect visuel, qui n'est pas le meilleur, avec le groupe. L'aspect tactile est important. Ils peuvent avoir des pores en dessous, des structures rugueuses, comme des lamelles. »

Certaines espèces sont savoureuses, tandis que d'autres posent un sérieux danger pour la santé. C'est la raison pour laquelle des spécialistes et des livres de référence deviennent incontournables pour profiter de ces saveurs de la nature.

D'après le reportage de Katy Larouche.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Cet amateur de hockey gagne 1000$ s'il réussit à marquer





Rabais de la semaine