Retour

La décontamination débute au port de Cap-aux-Meules

C'est aujourd'hui que commencent les travaux de décontamination du port de Cap-aux-Meules, plus de 21 mois après le déversement d'un oléoduc, pour lequel Hydro-Québec a été sévèrement blâmé par un rapport du ministère de l'Environnement.

Un texte de Jean-François Deschênes

Jusqu'à présent 70 000 litres d'hydrocarbure ont été récupérées.

L'entreprise Golder Associés entreprend en premier lieu des travaux de forage pour récupérer le reste. Ces puits seront ensuite utilisés pour réhabiliter le site, explique la conseillère, relation avec le milieu d'Hydro-Québec, Catherine Bujold.

La décontamination devrait durer un an et demi.

Déversement

En septembre 2014, un déversement de 100 000 litres de diesel est survenu dans le port de Cap-aux-Meules. Certains documents perquisitionnés par le ministère de l'Environnement dans les bureaux d'Hydro-Québec ont permis de conclure que l'oléoduc était ravagé par la corrosion au moment du déversement et qu'Hydro-Québec avait manqué à ses devoirs en ne prenant pas les mesures de prudence pour l'entretien de ses équipements.

À la suite des événements, le PDG d'hydro-Québec a offert ses escuses aux Madelinots.

Hydro-Québec a été condamné à payer 410 000 $ pour ce déversement.

D'après les informations de Marie-Josée Paquette-Comeau

Plus d'articles

Commentaires