Retour

La DPJ du Bas-Saint-Laurent blâmée par la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse conclut que le direction de la protection de la jeunesse (DPJ) du Bas-Saint-Laurent a effectué un suivi déficient auprès d'un enfant hébergé en famille d'accueil.

Au terme d'une enquête, la Commission souligne que les droits de cet enfant ont été lésés par la DPJ. En juin 2015, un responsable de famille d'accueil avait été trouvé coupable de nombreuses infractions criminelles à l'endroit de l'enfant qui lui avait été confié.

L'organisme mentionne qu'en vertu de l'article 69, la DPJ doit communiquer régulièrement avec l'enfant et sa famille et s'assurer de ses conditions de vie en se rendant sur les lieux régulièrement.

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse se dit satisfaite des mesures mises en place depuis par la DPJ Bas-Saint-Laurent.

Plus d'articles