Retour

La FSSS rejette l'entente de principe: la Côte-Nord reste mobilisée

Les membres de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS) de la Côte-Nord comptent se mobiliser afin de démontrer leur mécontentement face à l'entente de principe conclue entre Québec et les grands syndicats membres du Front commun.

Vendredi, 73 % des organisations de la FSSS-CSN ont rejeté l'accord intervenu à la mi-décembre avec le gouvernement en raison d'une offre salariale trop modeste. 

Sur la Côte-Nord, c'est 72 % des membres qui se sont prononcés contre l'entente.

Selon la vice-présidente de la FSSS Côte-Nord, Gisèle Charette, plusieurs de ses membres font partie des deux catégories d'emplois dont les offres salariales sont jugées insuffisantes. 

« On représente la catégorie 2 et 3, [...] c'est-à-dire le personnel de soutien technique et paratechnique, ainsi que les employés de bureau. C'est ces catégories-là qui sont les plus touchées avec ce que le gouvernement nous offrait », précise-t-elle.

Mobilisation

Dans les prochaines semaines, la FSSS compte poursuivre les moyens de pression afin de retourner à la table des négociations. « Le gouvernement n'a pas le choix de venir au moins écouter ce qu'on a lui proposer, parce qu'on a de belles pistes de solution », ajoute Gisèle Charette.

En décembre dernier, 600 délégués de la FSSS, dont la Côte-Nord, avaient dit non à l'entente de principe malgré la recommandation du Front commun intersyndical d'accepter les offres. 

Plus d'articles

Commentaires