Retour

La Gaspésie rayonne avec les Rencontres internationales de la photographie

De la Matapédia à la pointe de la Gaspésie, les photos et installations d'artistes de tous les coins de la planète sont visibles dans 24 lieux différents, à l'occasion des Rencontres internationales de la photographie.

Ce festival qui attire des photographes de tous les coins de la planète se tient pour une 7e année dans la région.

Cette année, il se déroule sous le thème l'image en mouvement, un peu comme ces conteneurs devenus moyens de transport pour les immigrants clandestins en Europe.


À New Richmond, la photographe allemande Corinna Mehl témoigne de l'arrivée des immigrants qui fuient des territoires dévastés par la guerre et la torture.

Dans un autre lieu, au site historique du Banc de pêche de Paspébiac, le photographe s'est inspiré des noms de villes et villages de la Gaspésie pour créer une série de paysages.

« Le titre de l'exposition, c'est Photoponimie en Gaspésie parce qu'en fait, c'est tout un travail autour aussi des noms des lieux », mentionne-t-il.

Le directeur artistique et général des Rencontres internationales Claude Goulet, indique que l'équipe a réussi à intégrer la Gaspésie dans un immense réseau d'évènements photographiques reconnus. Un véritable tour de force, estime-t-il.

Les rencontres avec les photographes se terminent dimanche, mais le public pourra observer leurs oeuvres jusqu'au début octobre.

D'après le reportage de Pierre Cotton

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine