Un jeune dysphasique doit partir ce matin à la nage de Chéticamp au Cap-Breton jusqu'à Havre-Aubert, aux Îles-de-la-Madeleine.

Vincent Godin a l'intention de nager 86 km dans le golfe afin de sensibiliser les gens à la dysphasie, un trouble du langage dont il est atteint.

La traversée de Vincent Godin, dont le départ a été retardé, cette semaine, en attendant des conditions météorologiques favorables, devrait prendre un peu moins de deux jours.  L'équipe a finalement quitté Cap-aux-Meules mardi et est maintenant sur le lieu de départ, à Chéticamp.

Un bateau de pêche, piloté par un pêcheur madelinot, et deux canots pneumatiques suivront le nageur durant sa traversée. Dix accompagnateurs sont à bord du bateau de pêche, dont deux médecins, deux infirmières et deux responsables des communications.

Un responsable de la sécurité visionnera des images sous-marines à l'aide d'un sonar pour éviter les dangers. À cette époque-ci de l'année, l'eau du golfe oscille de 10 à 12 degrés Celsius. Outre de forts courants, le jeune nageur de 20 ans devra prendre garde aux requins et aux bancs de méduse.

Plusieurs Madelinots ont collaboré au projet, dont les plongeurs Mario Cyr et Mario Deraspe.

Durant la traversée, Vincent Godin envisage de prendre des pauses de quelques minutes sur une planche flottante pour boire et manger.

L'arrivée aux Îles est prévue vendredi matin.

En 2013, Vincent Godin a parcouru 123 km à la nage entre Montréal à Trois-Rivières, à raison de 8 heures par jour pendant une semaine.



 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


10 métiers vraiment étranges





Rabais de la semaine