Retour

La lutte contre l'intimidation : le photographe Mathieu Savoie descend dans la rue

Il y a trois ans, le photographe Mathieu Savoie exposait deux photos à la Polyvalente de Matane pour sensibiliser les élèves du secondaire aux conséquences de l'intimidation. Il était loin de se douter qu'un simple travail d'étudiant le mènerait aussi loin que...dans la rue.

Devant les nombreuses réactions suscitées par ses photos, dont l'une est un autoportrait, il a poursuivi une deuxième année avec cinq élèves. Au printemps 2015, 21 élèves participaient à une autre exposition et les photos tapissaient les fenêtres de l'école.

Elles se retrouvent aujourd'hui incrustées sur la surface des trottoirs de Matane, dans le cadre de l'événement PHOS, la fête de l'image qui débute vendredi.

Un aspect revendicateur

Déjà, les photos suscitent des réactions et des discussions. Alors qu'elles sautent aux yeux de certaines personnes et provoquent parfois des confidences, elles sont ignorées par d'autres. Certains hésitent à marcher dessus alors que d'autres les foulent allègrement.

Mathieu Savoie aime le côté éphémère de cette exposition. Les photos sont recouvertes d'un mélange d'eau et de farine puis d'un produit lustrant et protecteur. Elles ne devraient durer que deux semaines.

Belle coïncidence avec la rentrée scolaire

Le photographe se réjouit du fait que l'événement coïncide avec la rentrée scolaire, ce qui constitue un rappel bien placé.

Il estime que les jeunes sont de plus en plus conscients des conséquences de l'intimidation et remarque qu'il y a de plus en plus de règlements dans les écoles pour arriver à l'enrayer.

Malheureusement, constate-t-il, le phénomène se poursuit sur les réseaux sociaux où il y a moins de contrôle.

Mathieu Savoie n'en est que plus motivé à poursuivre sa démarche et à aller porter son message encore plus loin...

D'après une entrevue réalisée par Isabelle Lévesque à l'émission Bon pied bonne heure

Plus d'articles

Commentaires