Retour

La maison infestée de mérule pleureuse démolie

Une étape importante a été franchie, jeudi matin, pour le couple de Saint-Marcellin dont la maison était infestée par la mérule pleureuse. Leur propriété a finalement été démolie, après deux ans de discussions pour trouver une solution.

Un texte de Julie Tremblay avec la collaboration de Pierre Cotton

« Aujourd'hui, on démolit une maison de près de 100 000 $ qu'on va continuer à payer pendant encore 20 ans », se désole Maxime Boivin en regardant sa maison se faire démolir à coups de pelle mécanique. Pour lui et sa conjointe, Marie-Hélène Cauchon, c'est le rêve de leur première résidence qui s'effondre, mais, en même temps, un grand soulagement :

Les propriétaires ont reçu l'aide du gouvernement du Québec pour couvrir les frais de démolition, qui s'élèvent à plus de 50 000 dollars. Cependant, ils doivent toujours payer leur hypothèque auprès de Desjardins.

Maxime Boivin explique qu'il négocie actuellement avec la coopérative financière pour obtenir de l'aide dans cette mésaventure.

Éventuellement, il souhaite que Québec crée un programme spécifique pour aider les propriétaires qui vivent des problèmes semblables :

En attendant, le couple et leur enfant louent un logement près de Rimouski. Leurs moyens sont cependant très modestes puisqu'ils doivent payer à la fois leur loyer et l'hypothèque de leur maison détruite.

« On est plus chez nous », déplore Marie-Hélène Cauchon, qui espère toutefois pouvoir construire un nouveau foyer à Saint-Marcellin, sur le terrain qui a été décontaminé.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un pilote frôle le sol





Rabais de la semaine