Retour

La Matane : l'embâcle du centre-ville en photos 

Entre la passerelle René-Lavoie et le barrage Mathieu-D'Amour, la Matane est devenue une mer de glaces. L'image est spectaculaire, mais la situation demeure sous contrôle, selon la Sécurité civile.

La débâcle de la rivière Matane a eu lieu mercredi soir. La rivière est sortie de son lit à un seul endroit, soit en bordure de la route 195 dans un secteur du Grand-Détour.

Le maire suppléant, Michel Côté, précise que l'embâcle s'étend de 3 à 4 kilomètres, mais la situation est stable et aucune résidence n'est menacée pour l'instant. « Il n'y a rien qui force, poursuit le maire suppléant, on a installé de nature préventive une pelle mécanique au besoin pour le barrage. »

À l'œuvre sur l'avenue Desjardins, la grue permet d'assurer un écoulement de l'eau adéquat.

Selon la Sécurité civile, un hiver tardif ainsi qu'un printemps plutôt froid favorisent une fonte des glaces plus lente, ce qui diminue les risques d'inondation.

Avec la collaboration (photos) de Luc Paradis

Plus d'articles

Commentaires