Retour

La mine du lac Bloom serait rentable, selon une étude

Mine de fer Champion a dévoilé jeudi une étude de faisabilité qui démontre la rentabilité de la mine au lac Bloom, près de Fermont. La compagnie minière n'a toutefois pas encore les liquidités suffisantes pour relancer la production.

Un texte de François Robert

Le minerai de fer se vend 82 $ la tonne présentement dans les grands ports chinois. Au lac Bloom, le coût de revient se situerait à 45 $ la tonne, pour une exploitation sur 20 ans. D'après l'étude de faisabilité, il manque 327 millions de dollars pour relancer la production, dont la moitié en coût d'infrastructures.

L'avocat et l'ancien président de Développement économique Sept-Îles, Luc Dion, estime que les signaux sont positifs: « Le prix, au niveau de l'Amérique du Nord, est très intéressant. À ça, il faut combiner l'achat par le gouvernement du Québec des infrastructures de Pointe-Noire, le quai multiusager. Donc, il y a des éléments qui se réunissent pour des conditions gagnantes. Mais il faut que le prix se maintienne, bien entendu. »

Les équipements lourds sont toujours au lac Bloom, à la suite du rachat par la filiale de Champion. Des PME de la Côte-Nord pourraient retrouver des occasions d'affaires.

Malgré les délais, il s’agit d’un signal intéressant, selon Luc Dion : « Il y a aussi des délais nécessaires en bas, pour la réception de marchandises d'entreposage. Mais si on lance le signal, c'est quand même intéressant. Il faut se rappeler que les PME de la Côte-Nord étaient toutes présentes en haut pour les travaux. »

Le Syndicat des métallos salue également les conclusions de l'étude. Quatre cent personnes étaient à l'emploi au moment de la fermeture de la mine en décembre 2014.

D’après les informations de Louis Garneau

Plus d'articles