La société d'État affirme qu'elle n'aurait pas été capable de respecter les débits minimums en aval de Romaine 1 en amorçant la mise en eau du réservoir cet automne.

Pour sa part, le ministère de l'Environnement conclut que cette demande est acceptable sur le plan environnemental.

Sandra Chiasson, porte-parole d'Hydro-Québec, indique que le début de la mise en eau du réservoir se fera lors de la crue printanière.

À partir de ce moment-là, dépendamment de l'ampleur de la crue, on parle d'un à trois mois pour remplir le réservoir.

Sandra Chiasson, porte-parole d'Hydro-Québec

Hydro-Québec soutient que ce report ne retardera pas la mise en service de la centrale de Romaine-3, prévue à l'automne 2017.

D'après les informations de William Phénix

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?