Retour

La Mitis veut mettre en valeur ses terres en friche

La MRC de la Mitis lance une opération de mise en valeur du territoire agricole, et particulièrement des terres en friche.

Un questionnaire a été envoyé à près de 130 propriétaires de terres de La Mitis afin de connaître leurs intentions ou leurs besoins quant à cette parcelle de terre dévalorisée.

La MRC envisage la création d'une banque de terres dans La Mitis. C'est un service qui existe déjà dans une dizaine de MRC de la province pour mettre en lien des propriétaires et des chercheurs de terres.

La MRC de la Mitis espère, par ces démarches, dynamiser l'économie de ses municipalités en exploitant ces terres agricoles.

Selon un inventaire du MAPAQ effectué en 2014, 1400 hectares de terre seraient sous-utilisés dans La Mitis.

Jonathan Ferté indique que les terres en friche se situent surtout dans les hauts pays de la Mitis, comme à Sainte-Jeanne-d’Arc, la Rédemption et Padoue, par exemple.

« Les terres en friche, comme toute terre agricole, c’est notre capital au niveau même de la sécurité alimentaire. C’est aussi un potentiel pour installer de jeunes agriculteurs ou de nouvelles entreprises sur le territoire », estime le conseiller en agroalimentaire.

Un service provincial, L'ARTERRE, a d'ailleurs été créé au printemps pour harmoniser des services offerts par les banques de terres déjà existantes et celles qui seront créées au cours des prochaines années.

Plus d'articles

Commentaires