Retour

La MRC de la Minganie ne compte pas financer Intercar indéfiniment

La MRC de la Minganie n'a pas l'intention de combler les déficits d'opération de la compagnie Intercar indéfiniment pour la liaison entre Sept-Îles et Havre-Saint-Pierre.

Le préfet de la MRC de la Minganie, Luc Noël, reconnaît que des résidents de la Minganie ont besoin de ce service, mais ajoute qu'Intercar doit faire des efforts pour réduire ses coûts d'exploitation.

« Intercar a fait un nouveau plan d'affaires. Ils prétendent être bons pour rentrer dans leur plan d'affaires. On espère qu'ils vont rentrer dedans, qu'ils vont le rentabiliser ou à tout le moins l'égaliser. Sinon, ce n'est pas nous qui devrons en faire les frais », dit Luc Noël.

Appui nécessaire selon la compagnie

Les MRC de la Minganie et de Sept-Rivières doivent encore cette année contribuer au financement de la liaison d'Intercar entre Sept-Îles et Havre-Saint-Pierre à la hauteur de 28 750 $. 

Une demande a aussi été formulée pour que le ministère des Transports alloue une aide d'environ 85000$ pour le maintien de ce service

Si Québec y consent, la compagnie affirme pouvoir maintenir la liaison entre Sept-Îles et Havre-Saint-Pierre jusqu'au mois de juin 2017.

Intercar affirme de son côté avoir constaté une baisse d'achalandage de 50 % sur l'ensemble de son réseau depuis dix ans, affirme la porte-parole de la compagnie, Josianne Simoneau.

« C'est vraiment rendu que le transport collectif en général a besoin d'avoir des fonds nécessaires pour assurer une pérennité du service », explique-t-elle. Elle ajoute que la compagnie fait d'importants efforts pour publiciser ses services et les rendre attrayants pour la clientèle.

Plus d'articles