Retour

La paroisse Saint-Albert de Gaspé connait d'importantes difficultés financières

Depuis trois ans, la paroisse Saint-Albert accumule un déficit annuel de 25 000 dollars et, malgré un régime minceur, sa situation demeure critique. 

La paroisse est à court de solutions, alors que ses dépenses dépassent largement ses revenus.

Par exemple, chauffer et éclairer la cathérale coûte 100 dollars par jour.

Et il ne faut pas compter sur la dîme annuelle de 30 000 dollars pour payer les frais fixes, en constante augmentation.

« Il nous manque 25 000 dollars par année et ça fait déjà trois ans et là on est rendu au bout », explique le président du Conseil de fabrique de Gaspé, Yvan Landry. « On ne peut pas, on ne peut pas indéfiniment supporter des déficits, d'année en année. »

« Bien entendu, ce ne sont pas tous les citoyens qui sont croyants et pratiquants, mais on a évalué que si les 6000 paroissiens faisaient un simple don de 5 dollars, ça permettrait de redresser les finances de la fabrique », indique M. Landry.

« On peut être croyant sans être pratiquant, on sait que plus les gens vieillissent, plus ils se rapprochent de l'Église, il y a des raisons personnelles à ça », dit Michel Smith, un paroissien de Gaspé. « Mais je crois qu'il faut aider la fabrique parce que quand on aura besoin d'eux, ils seront là. »

Emprunter dans l'enveloppe des rénovations

La fabrique doit puiser dans sa réserve de 90 000 dollars qui fond à vue d'œil, un coussin qui devait uniquement servir à restaurer la toiture.

Si l'impasse se poursuit, il ne restera bientôt plus un sous.

« Ces sous-là, on n'aurait pas dû les toucher mais quand arrivent les échéances, les factures d'électricité, le paiement des salaires, bien il faut agir », confie Yvan Landry.

La fabrique a déjà diminué le nombre d'heures de travail du concierge, de la secrétaire et de l'agent de pastorale. Même en décidant de les congédier, le retour à l'équilibre budgétaire ne serait pas envisageable.

D'après les informations de Martin Toulgoat

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête effrayante en Hongrie





Rabais de la semaine