La juge Andrée St-Pierre rendra son jugement le 8 décembre quant à la peine qui sera imposée à l'ex-directeur d'Omnisport, Roger Dubé. Les recommandations sur la peine ont été effectuées jeudi matin, au palais de justice de Sept-Îles.

Un texte de Charles Alexandre Tisseyre

Mercredi, Roger Dubé a été reconnu coupable d'avoir fraudé pour 30 000 $ l'organisme Omnisport qu'il a dirigé de 1995 à 2011.

La couronne suggère au tribunal d'imposer à Roger Dubé une peine d'emprisonnement ferme de 6 à 9 mois ou une peine de détention discontinue de 90 jours assortie d'une ordonnance de remboursement.

Le procureur Thierry Pagé-Fortin a fait valoir la gravité de la fraude qu'a commise l'ex-directeur d'Omnisport et les impacts négatifs que son crime a eus sur la communauté de Sept-Îles.

Il a fait témoigner le vice-président d'Omnisport, Bernard Bourque, qui a affirmé que plusieurs organismes de la région ont été pénalisés en raison de cette fraude. 

Le procureur dit aussi que Roger Dubé a abusé de son lien de confiance avec Omnisport.

La défense veut éviter l'emprisonnement ferme

De son côté, l'avocat de la défense a rétorqué que son client de 78 ans est âgé et qu'il éprouve des problèmes de santé.

Maître Charles-Henri Desrosiers croit qu'une peine d'emprisonnement ferme n'a aucun sens, parce que Roger Dubé, dit-il, ne constitue pas un danger pour la société.

Selon lui, il s'agit d'un châtiment cruel et son client a déjà souffert de la médiatisation de son procès.

Il ajoute que si une peine d'emprisonnement devait s'imposer, elle devrait être purgée dans la communauté.

L'avocat de la défense demande aussi au tribunal de permettre à son client de rembourser la somme sur une période d'au moins deux ans, si un remboursement est exigé.

La juge Andrée St-Pierre a pris le dossier en délibéré.

Plus d'articles