Retour

La plainte en éthique contre Glen McKinnon mise en délibéré

La Commission municipale du Québec a terminé l'audition de la plainte en éthique et déontologie contre Glen McKinnon.

L'ancien maire de Saint-Augustin, en Basse-Côte-Nord, aurait profité de décisions avantageuses de la part des élus.

En 2013, il a vendu à la municipalité un bâtiment administratif dont il était propriétaire. D'après l'enquête de la Commission, la transaction a été conclue sur la base d'une évaluation municipale de 2010.

Les élus acceptent de verser 1 000 000 $ pour le bâtiment, dont 900 000 $ proviennent d'un programme d'infrastructures.

La transaction a lieu juste avant les élections municipales, qui sont remportées par Glen McKinnon. En mars 2015, la Cour supérieure lui retire son droit de siéger à la mairie.

Cette semaine, la Commission a terminé ses audiences en recevant la plaidoirie des deux parties au moyen d'une visioconférence.

Les deux juges administratifs de la Commission municipale ont mis la cause en délibéré.

Plus d'articles

Commentaires