Retour

La popularité des paniers de légumes bio ne se dément pas

La saison d'inscription aux paniers de légumes biologiques bat son plein dans une dizaine de fermes du Bas-Saint-Laurent.

Un texte de Richard Lavoie

Même si la distribution débutera seulement au début du mois de juillet, les amateurs sont déjà nombreux et fidèles. À la ferme du vert Mouton de Saint-Valérien par exemple, la liste de réservation pour les commandes de légumes de saison est presque complète confirme le copropriétaire, Donald Dubé.

La période de production des plants est commencée depuis le mois de février.

La distribution des paniers de légumes de saison dure généralement autour de 14 semaines au Bas-Saint-Laurent, soit à peu près la moitié moins que dans la région de Montréal où les conditions sont plus favorables.

Des prix avantageux

Mais, selon Donald Dubé, le gros avantage pour les producteurs régionaux, c'est le prix des terres agricoles.

Selon le producteur, le prix des terres dans les Cantons de l’Est par exemple est prohibitif. Les jeunes désireux de se lancer dans la production « n’arrivent pas à trouver le capital pour acquérir des terres ».

« Le défi c’est de créer de la rétention », explique Donald Dubé. Selon lui, pour conserver la clientèle il faut absolument éviter les hausses de prix constantes.

Il avoue cependant qu’à ce chapitre, les producteurs régionaux sont condamnés à être de plus en plus efficaces dans leurs coûts de production parce que les fournisseurs eux ne se gênent pas pour augmenter leurs prix d’une saison à l’autre.

Plus d'articles

Commentaires