Retour

La population plus généreuse que jamais pour la prévention du suicide au Bas-Saint-Laurent

Le 7e Défi plein air des neiges au Mont-Comi a connu une année record dimanche avant-midi. La plus importante activité de financement de la Fondation de la prévention du suicide du Bas-Saint-Laurent a permis d'amasser 30 000 $, soit 10 000 $ de plus que ce qu'espérait l'organisation.

Un texte de Laurence Gallant

Près de 110 personnes participaient dimanche avant-midi au 7e Défi plein air des neiges, comparativement à 92 l'an dernier.

Je pense que l’activité interpelle les gens par rapport au fait de faire de l’activité physique. On le sait, c’est bon pour la santé mentale.

Mélissa Bérubé, coordonnatrice du Défi plein air des neiges

La Fondation vient directement soutenir le Centre de prévention du suicide et d’intervention de crise du Bas-Saint-Laurent, qui a été très touché par les compressions budgétaires du gouvernement, soutient Mélissa Bérubé.

L'événement qui se déroulait au Mont-Comi proposait différents parcours de raquette et une nouveauté cette année, un circuit de ski de fond.

[Les participants] ont connu quelqu’un, peut-être un proche qu’ils ont perdu… Souvent, c’est ce qui les incite à venir faire le défi.

Mélissa Bérubé, coordonnatrice du Défi plein air des neiges

Le Centre de prévention du suicide et d’intervention de crise traite au-dessus de 15 000 appels par année, sur la ligne 1-866-APPELLE.

Les sommes amassées permettront à l'organisme de poursuivre ses actions en prévention du suicide et en intervention de crise. Par exemple, soutenir les endeuillés, et « continuer à faire rouler le Centre qui est ouvert 24 heures sur 24, sept jours sur sept », indique Mélissa Bérubé.

Le Défi plein air des neiges a lieu dans le cadre de la 27e Semaine de prévention du suicide.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les glucides mettent-ils notre santé en jeu?





Rabais de la semaine