Retour

La poule de mer devrait être classée « espèce menacée »

Le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) a évalué la lompe, ou poule de mer, comme étant menacée.

Un texte de Léa Beauchesne

Du 26 novembre au 1er décembre, le comité s’est réuni afin de faire le point sur de nombreuses espèces, dont la lompe, prisée pour ses œufs qui ressemblent à du caviar.

Pêché sur la Basse-Côte-Nord, ce poisson aussi appelé est notamment exploité par l’usine de transformation Caviars Émerance de Paspébiac.

La poule de mer ne sera ajoutée à la liste des espèces en péril qu’au terme d’un long processus qui inclue des consultations auprès de l’industrie.

C'est Pêches et Océans Canada qui décidera ensuite si le poisson sera classé comme espèce menacée.

Si elle obtient un tel statut, la lompe ne pourra plus être pêchée. Le gouvernement pourrait aussi décider de modifier les quotas et périodes de pêche, sans toutefois classer le poisson comme menacé.

Les scientifiques du COSEPAC surveillaient de près la poule de mer depuis quatre ans. Le rapport devrait être rendu public le 18 décembre prochain.

Plus d'articles

Commentaires