Retour

La première tornade de l'été dans la Matapédia

Gérard Carré, un résident de Lac-Humqui, soutient avoir été témoin d'une tornade le 3 août dernier. D'après son témoignage, Environnement Canada confirme qu'il avait raison. Sur une échelle de EF-0 à EF-5, celle-ci est classée EF-0, avec des vents soufflant entre 90 et 130 km/h.

Selon le météorologue René Héroux, il y a cinq tornades par été en moyenne au Québec et la plupart sont des EF-0 ou EF1. « La tornade de Saint-Zénon-du-lac-Humqui est la première de l'été, explique-t-il. À ce chapitre, on peut dire que l'été 2015 est bien tranquille au Québec. On le voit, des tornades peuvent survenir dans l'est de la province. Toutefois, les chances d'avoir des tornades de forte intensité (ex. EF-2) sont plus minces. »

Un cône se déplaçait à toute vitesse

Gérard Carré travaillait dans son lot à bois quand la tempête s'est levée. Il dit avoir aperçu un cône qui se déplaçait à toute vitesse.

M. Carré est encore impressionné par la soudaineté et la violence du phénomène. « J'ai jamais imaginé ça. J'en ai déjà vu, des orages. Quand c'est passé, c'est fini. C'est pas dangereux. Avoir été dans le cœur, peut-être à 300 pieds en avant... rentrer dans le cœur de la tempête... »

Le météorologue René Héroux mentionne que le territoire n'est pas densément peuplé, ce qui explique que de tels phénomènes ne sont pas souvent rapportés. « Des tornades de faible intensité, c'est possible dans l'Est. Ce n'est pas parce qu'on ne le sait pas que ça n'existe pas », indique-t-il.

Plus d'articles

Commentaires