Retour

La présence des bars rayés dans les rivières sème l’inquiétude

Les bars rayés seraient de plus en plus nombreux à quitter la mer pour remonter dans l'eau douce des rivières, selon les observations de plusieurs pêcheurs de saumons. Ce phénomène inquiète en Gaspésie.

Le bar rayé est la nouvelle coqueluche des pêcheurs sportifs, qui peuvent le pêcher depuis quatre ans du côté sud de la Gaspésie.

L’espèce était autrefois en péril. Sa population est toutefois passée de 5000 individus dans les années 90 à plus de 300 000 aujourd’hui. Une augmentation qui représente une menace pour d’autres espèces, comme le saumon, dont il peut manger les bébés.

On l'observe depuis plusieurs années dans la rivière Cascapédia, même s’il vit normalement en eau salée. La semaine dernière, l’équipe de Catherine Johnson, copropriétaire du Micmac camp, a capturé un bar rayé à des dizaines de kilomètres dans les terres. Il semblait s’être nourri dans la rivière.

Le bar rayé a aussi été vu dans presque toutes les rivières de la baie des Chaleurs, du côté sud de la Gaspésie.

L’industrie inquiète

La prolifération du poisson est considérée comme un enjeu majeur pour ceux qui gravitent autour de l’industrie.

Il espère que la question soit traitée dès cette année pour qu’un plan d’action soit mis en place dès 2018.

À la recherche d’un endroit pour se reproduire

Si le poisson s’aventure maintenant en eau douce, c’est qu’il cherche un endroit propice où se reproduire, selon Michel Chouinard, directeur de Conseil de l'Eau Gaspésie Sud.

Il confirme que sa présence pourrait nuire à la population de saumon.

Le ministère de la Faune, des Forêts et des Parcs du Québec dit avoir reçu de nombreux avis leur indiquant la présence de bars rayés en eau douce. Il n’y aurait toutefois pas matière à s'inquiéter selon eux.

Des études sont toutefois en cours pour dresser un portrait scientifique de la situation.

D’après les informations de Léa Beauchesne

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur le Lion





Rabais de la semaine