Retour

La qualité de l'air est satisfaisante à Sept-Îles, selon un rapport

La qualité de l'air est satisfaisante à Sept-Îles, selon le rapport présenté par la Table de concertation sur la qualité de l'air. L'étude, menée par l'Institut nordique de recherche en environnement et en santé au travail (INREST), confirme que les normes quant à la qualité de l'air ont été respectées 99,9 % du temps.

Réalisée sur deux ans, l'étude démontre que 11 dépassements des normes environnementales ont été enregistrés entre janvier 2012 et décembre 2013. Dix d'entre eux ont été observés pour les particules fines, un seul pour les particules totales.

Parmi les 11 dépassements, six sont survenus lors de feux de forêt, alors que cinq sont liés aux opérations industrielles combinées à des conditions météorologiques favorables à la dispersion des particules. 

Réalisé au coût de 86 000 $, le rapport est basé sur les données recueillies par huit stations installées à l'aluminerie Alouette, sur le site de la minière IOC, de l'ancienne usine de Cliffs ressources naturelles et sur les terrains de New Millennium et de Mine Arnaud. Ces compagnies ont fourni, pour chaque mois, les valeurs maximales mesurées à leurs stations d'échantillonnage, assure la Table de concertation. 

Le rapport présenté lundi se base aussi sur une étude réalisée par Québec qui soulignait que la qualité de l'air est meilleure à Sept-îles qu'ailleurs dans la province.

L'Institut nordique de recherche en environnement et en santé au travail (INREST) précise que l'étude dresse un portrait préliminaire qui gagnerait à être bonifié.

Le rapport sera disponible en ligne le 25 mars. La population pourra poser des questions jusqu'au 20 avril. 

D'après les informations de Katy Larouche

Plus d'articles

Commentaires