Retour

La réfection des ports nécessaire à la stratégie maritime

Le gouvernement du Québec devra agir pour rénover les ports fédéraux de l'Est du Québec s'il souhaite véritablement développer sa stratégie maritime, affirme le Parti québécois.

Un texte de Julie Tremblay avec la collaboration de Denis Leduc

À l'occasion de l'étude des crédits du Secrétariat aux affaires maritimes, mercredi, les péquistes ont dénoncé l'inaction de Québec devant la détérioration des ports fédéraux au Bas-Saint-Laurent, en Gaspésie, aux Îles-de-la-Madeleine et sur la Côte-Nord.

« Après trois ans du lancement de la stratégie maritime, [Québec] n'a toujours pas réussi à trouver une stratégie pour rallier le gouvernement fédéral à [la] stratégie québécoise », déplore le député de Gaspé, Gaétan Lelièvre.

M. Lelièvre estime que Québec ne peut déployer une véritable stratégie maritime avec des installations portuaires dans un si piètre état. Il invite le gouvernement à accélérer les négociations avec Ottawa à ce sujet, sans quoi, a-t-il dit, « la stratégie maritime risque d'aboutir dans un cul-de-sac ».

Le ministre québécois délégué aux Affaires maritimes, Jean D'Amour, affirme depuis plusieurs mois que les discussions se poursuivent avec Ottawa afin d'établir des conditions qui permettraient le transfert de certains ports fédéraux vers le provincial.

Le gouvernement fédéral a d'ailleurs accordé une nouvelle prolongation pour permettre à Québec de faire part de ses intentions quant aux ports jugés excédentaires par Ottawa.

Le ministre D'Amour considère qu'il est faux de dire que le gouvernement fédéral est absent de la stratégie maritime.

Il soutient qu'Ottawa a investi 396 millions de dollars au Québec dans le cadre de cette stratégie, mais il avoue qu'en ce qui a trait à la réfection de certains ports, le temps presse.

Le ministre D'Amour affirme avoir eu une discussion récente avec le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, au sujet des ports. Il lui a rappelé la nécessité pour Ottawa de s'acquitter de ses responsabilités sur ses infrastructures portuaires au Québec, notamment au quai de Percé, où des travaux urgents doivent être faits.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine