Retour

La relève des pêcheurs de homard des Îles doit faire face à une augmentation des prix de permis

De nombreux thèmes ont été abordés au huitième Rendez-vous annuel des pêches et de la mariculture jeudi, aux Îles-de-la-Madeleine. Celui qui a retenu l'attention, c'est la relève, bien présente sur l'archipel, et la valeur des permis qui ne cesse d'augmenter.

Les jeunes propriétaires de permis de pêche au homard de 18 à 39 ans sont de plus en plus nombreux aux Îles. Une augmentation de 19 % en 12 ans, selon ministère de l’Agriculture des Pêcheries et de l’Alimentation.

La relève doit cependant faire face à une forte augmentation des coûts de transaction, rappelle le comptable de l'Association des pêcheurs propriétaires des Îles, Paul Boudreau, parce que les acheteurs sont nombreux « À chaque fois qu'il y a un permis à vendre, il y a beaucoup plus d'acheteurs que de vendeurs. »

La valeur des permis ne cesse d’augmenter. Ils s’échangeaient autour de 130 000 $ en 2010-2011 et leur prix approchera les 250 000 $ en 2021-2022

Une trentaine de jeunes pêcheurs de homard participaient à la rencontre, ce qu'a salué le président de l'Association des pêcheurs propriétaires des Îles, Mario Deraspe.

Les données des Îles contrastent avec celles des maritimes et de la Gaspésie rappelle-t-il. « C'est tout à l'honneur de l'industrie d'ici d'avoir laissé la porte ouverte à la relève »

D'autres sujets ont aussi été abordés par la dizaine de conférenciers, entre autres les changements climatiques, le prix des marchés et retour du poisson de fond.

Plus d'articles

Commentaires