Retour

La Ressource d'aide aux personnes handicapées forcée d'arrêter certaines activités

La Ressource d'aide aux personnes handicapées du Bas-Saint-Laurent-Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine manque d'argent et doit limiter l'aide qu'elle apporte dans certaines régions. Les services aux membres sont temporairement suspendus pour les régions de la Matanie et de Kamouraska-Rivière-du-Loup-Témiscouata-Les Basques.

Un texte de Jean-François Deschênes

Le service reprendra à la fin de l'année financière, soit après le 30 avril 2017, indique la directrice de La Ressource, Thérèse Sirois, qui ajoute ne pas avoir les moyens financiers d'embaucher du personnel pour l'organisation d'activités de financement.

Mme Sirois précise que les secteurs désignés correspondent aux endroits où il est plus difficile d'effectuer des campagnes de financement. « Quand on n'a pas les sous pour mettre quelqu'un en place pour organiser les activités bien c'est sûr qu'on n'a pas de sous qui nous arrivent d'activités de financement », dit-elle.

Ce sont tout près de 200 personnes handicapées ainsi que leur famille qui seront touchées par cette décision.

La directrice poursuit la recherche d'argent en parallèle et souhaite que le ministère de la Santé et des Services sociaux apporte son support financier.

L'organisme offre ses services de prêt d'équipements spécialisés et d'aide financière pour proches aidants par exemple à environ 1200 personnes handicapées et à leurs proches.

Les services publics de santé ne comblent pas tous les besoins et l'organisme est souvent le dernier recours, ajoute Thérèse Sirois.

Plus d'articles