Retour

La saga du hockey mineur se conclut au Bas-Saint-Laurent

Après des semaines de négociations, l'équipe de niveau midget espoir au Bas-Saint-Laurent quitte officiellement Mont-Joli pour s'établir à Rivière-du-Loup.

Un texte de Sébastien Desrosiers

Le président de Hockey Bas-Saint-Laurent, Guylain Raymond, a dit vouloir « passer à une autre étape », jeudi. L'organisation veut rapprocher les équipes d'élite de l'équipe Midget AAA, les Albatros du Collège Notre-Dame à Rivière-du-Loup. L'équipe midget espoir et une nouvelle équipe bantam AAA majeur s'installe ainsi à Rivière-du-Loup.

Mont-Joli, elle, se retrouve avec les équipes plus jeunes, soit deux équipes pee-wee AAA et une équipe bantam mineur.

Mont-Joli a refusé un « compromis »

La nouvelle du déménagement de l'équipe midget espoir a été accueillie avec déception à Mont-Joli, où elle était implantée depuis 14 ans. Les intervenants du milieu scolaire se sont plaints notamment des pertes d'emploi éventuelles avec 18 à 20 jeunes en moins, selon eux, à l'école secondaire Le Mistral.

Or, à la suite d'une rencontre avec la mairesse de Mont-Joli, le député Pascal Bérubé et des représentants de la Commission scolaire des Phares, Hockey Bas-Saint-Laurent avait accepté de renverser sa décision. Celle-ci faisait en sorte de ramener l'équipe midget espoir à Mont-Joli avec les deux équipes pee-wee AAA, alors que les deux équipes bantam prenaient le chemin de Rivière-du-Loup.

Mont-Joli a finalement offert une contre-proposition, celle d'accueillir les quatre équipes pee-wee et bantam, ce que Hockey Bas-Saint-Laurent n'a pu accepter. « On avait fait un compromis et ils ont refusé le compromis, se désole Guylain Raymond. C'est plate, parce qu'ils auraient eu une équipe d'attraction. En résolution du conseil municipal, c'est ce qu'on nous demandait. »

Plus cher pour les joueurs et leurs parents?

L'un des objectifs de cette restructuration est de limiter le voyagement pour les joueurs des équipes élites, mais le but ultime est de leur permettre d'accéder à un meilleur niveau de jeu, dans la ligue d'excellence du Québec.

« On rencontre des gens qui nous disent : "Ça coûte cher le hockey", explique Guylain Raymond. Si ton objectif c'est de faire l'équipe du Québec, l'équipe Canada, la Ligue nationale de hockey, ça passe par le midget AAA. On travaille vers ça. »

Le président de Hockey Bas-Saint-Laurent croit qu'il est faux de penser que l'inscription des jeunes coûtera plus cher à Rivière-du-Loup qu'à Mont-Joli. « On attend les cahiers de charge des deux écoles de Rivière-du-Loup [susceptibles d'accueillir les équipes] et là on va avoir les vrais chiffres. »

Les deux établissements en question, soit l'école secondaire de Rivière-du-Loup et le Collège Notre-Dame, ont jusqu'au 6 mars pour manifester leur intérêt. Le conseil d'administration de Hockey Bas-Saint-Laurent fera un choix final le 11 mars et signera une entente avec les organisations pour une durée de trois ans.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine