La Société d'établissement de plein air du Québec a officiellement entrepris le processus de transfert du site de Fort-Prével et cesse définitivement ses activités à l'Auberge et Golf Fort-Prével. Le site sera géré par un organisme sans but lucratif, formé par des représentants du milieu.  La trentaine d'employés sont mis à pied.

La Sépaq avait lancé un processus d'appel de propositions afin d'assurer la relève du site, mais n'a reçu aucune proposition.

Des rencontres ont eu lieu toutefois en février dernier avec des représentants du milieu et le ministre responsable des Parcs, Laurent Lessard, ainsi que le ministre responsable de la région, Sébastien Proulx. Il avait alors été confirmé que la SÉPAQ n'allait pas exploiter le site en 2016 pour des raisons financières.

Ces discussions ont mené à la création d'un organisme sans but lucratif qui prendra la relève de la SÉPAQ. Une entente de principe a été signée.

La conséquence de cette décision est que tout le personnel, soit une trentaine de personnes, perdent immédiatement leur emploi.

La semaine dernière, le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec ainsi que le député de Gaspé, Gaétan Lelièvre, s'étaient inquiétés d'une rencontre prévue avec les employés et qui avait été annulée à la dernière minute.

Tant le Syndicat que le député craignaient la mise à pied du personnel ainsi qu'un retrait de la SÉPAQ dans la gestion du site.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine