Retour

La Sépaq ne deviendra pas responsable du quai de Percé

La Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) ne veut pas devenir propriétaire du quai de Percé.

C'est ce qu'a précisé le ministre responsable de la Sépaq, Luc Blanchette, à la suite d'une rencontre sur le sujet avec le député de Bonaventure, Sylvain Roy.

Le ministre Blanchette explique que seules les infrastructures, ce qui inclut la propriété terrienne et les installations qui s’y rattachent, appartiennent à la Sépaq.

C’est comme ça dans tous les endroits où il y a une Sépaq, tous les chemins qu’ils y mènent n’appartiennent pas à la Sépaq.

Luc Blanchette, ministre responsable de la Sépaq

Le député de Bonaventure, Sylvain Roy s’est dit insatisfait de cette réponse.

Je ne pavoise pas de bonheur en ce moment […] ils ne m’ont rien annoncé de concret.

Sylvain Roy, député de Bonaventure

Par ailleurs, le ministre Blanchette s'est engagé lors de cette rencontre à tenir une séance de travail avec les députés gaspésiens Sylvain Roy et Gaétan Lelièvre, en plus du ministre responsable de la région, Sébastien Proulx, et les gestionnaires de la Sépaq, pour étudier tous les scénarios.

Le gouvernement fédéral doit céder le quai à la municipalité de Percé, qui demande un fond d'entretien garanti lié au quai.

Plus d'articles