Retour

La SEPAQ se veut rassurante après la mort d'un touriste sur l'île Bonaventure

Le directeur du parc national de l'Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé, Rémi Plourde, assure que le plan de mesures d'urgences a été déployé selon les normes et que des équipements de secours ont été utilisés pour tenter, en vain, de sauver l'homme qui serait mort jeudi.

Un texte de Jean-François Deschênes

Le touriste, âgé d'une soixantaine d'années, aurait succombé à un malaise alors qu'il marchait sur l'île Bonaventure peu avant-midi, jeudi.

Le directeur précise que les deux employés sur place jeudi avaient leur formation de premiers soins et ont tout fait pour tenter de réanimer l'homme. Un défibrillateur a même été utilisé selon lui.

M. Plourde rappelle que le matériel d'urgence est à la disposition du personnel à des endroits stratégiques sur l'île.

Le directeur convient toutefois que chaque minute compte dans ce genre de situations.

L'île n'est accessible que par bateau et compte 15 kilomètres de sentiers, pas tous carrossables.

L'île Bonaventure est le terrain le plus sollicité du parc national. Elle reçoit entre 45 et 65 000 visiteurs par année.

Plus d'articles