Retour

La situation des femmes préoccupante sur la Côte-Nord

Les femmes de la Côte-Nord ont encore du chemin à faire pour rattraper les Québécoises en ce qui concerne l'éducation et l'emploi. C'est ce que révèle une étude réalisée par le Conseil du statut de la femme.

Les femmes de la Côte-Nord se distinguent pour plusieurs raisons, selon cette étude qui analyse l'égalité entre les femmes et les hommes de toutes les régions du Québec.

Sur la Côte-Nord, les femmes sont moins nombreuses que dans la majorité des régions. Elles représentent 49,5% de la population nord-côtière, alors que dans l'ensemble du Québec, il y a plus de femmes que d'hommes. C'est dans le secteur industriel de Fermont qu'on retrouve le moins de femmes, avec 45% de la population.

La violence conjugale au sommet

Le rapport signale que les Nord-Côtières figurent toujours au sommet du triste palmarès de la violence conjugale au Québec. En 2011, plus de 300 femmes adultes ont été victimes de violence conjugale. C'est le taux le plus élevé dans la province. La région occupe aussi le 2e rang québécois pour la violence conjugale sur des jeunes femmes.

Emploi et scolarité

En ce qui concerne l'emploi, les Nord-Côtières occupent davantage des professions à prédominance féminine. Elles sont souvent agente administrative ou vendeuse dans un commerce de détail.

 Le rapport souligne également que les femmes de la Côte-Nord ont encore du rattrapage à faire par rapport aux Québécoises en matière de scolarité. La région présente l'un des plus importants taux de décrochage scolaire au Québec. Une situation qui est jugée préoccupante, par le Conseil du statut de la femme.

Devant ces nombreux défis, le Conseil du statut de la femme conclut qu'il est nécessaire de continuer de travailler pour atteindre l'égalité entre les deux sexes sur la Côte-Nord.

D'après les informations de Marlène Joseph-Blais. 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine