Retour

La source à Wallace : le trésor de Franquelin

Sur la route 138, à 30 km à l'est de Baie-Comeau, il y a un peu de monsieur Wallace dans l'eau de source de Franquelin. Franquelinois et visiteurs sont nombreux à se croiser près de la petite cabane en bois où un mince filet d'eau coule : on l'appelle la source à Wallace. Les buveurs de cette eau ont tous leur petite histoire.

Un texte d'Isabelle St-Pierre Roy et de Benoit Jobin

Donald Légaré

L'eau de la source à Wallace est aussi devenue une habitude. « Des gens de partout arrêtent ici. Ils trouvent l'eau bonne. J'ai demandé "qu'est-ce que vous trouvez de bon là-dedans ?" Elle est bonne. Ils l'essaient partout », lance Donald Légaré qui rappelle l'époque où la compagnie Québec North Shore est arrivée à Franquelin en 1939. « Ils venaient chercher la pitoune pour faire du papier. »

Hafid Nour

« Je descendais avec quelqu'un en stop, on s'est arrêtés ici, il s'est ravitaillé en eau. J'ai connu cette source ce jour-là. Je viens d'Algérie [...] dans ma culture, on connaît ça les fontaines et les sources d'eau proche de la route. Depuis 2010, je me ravitaille ici régulièrement. On s'est habitué à son goût. Justement mes enfants sont habitués. Ils ne prennent pas l'eau du robinet. », raconte Hafid Nour.

Louise Hébert

« Mon mari et moi avons l'auberge de Franquelin. On ne pourrait pas servir un verre d'eau de l'aqueduc. L'eau de la source, c'est merveilleux », dit Louise Hébert.

Plus d'articles

Commentaires