Retour

La SQ présente à titre préventif seulement, aux abords du site occupé de Junex

Pour la première fois depuis qu'une barricade a été installée pour bloquer l'accès au puits Galt 4, appartenant à la compagnie Junex, la Sûreté du Québec (SQ) confirme qu'elle se trouve sur le terrain à titre préventif.

Un texte de Brigitte Dubé avec la collaboration de Bruno Lelièvre

Depuis le dimanche 6 août, des militants masqués, dont le nombre et l'identité restent inconnus, bloquent l'accès au site du puits Galt no 4 de Junex. Celui-ci est situé près de Murdochville.

Dimanche matin, un mouvement policier assez important a pu être observé. Pour la première fois depuis la mise en place du barrage, des véhicules tout-terrain se sont dirigés vers la barricade et ratissaient le secteur de très près, tout comme l’hélicoptère qui survole aussi le site.

La SQ souhaite éviter tout débordement, indique le sergent Stéphane Tremblay.

« Le mandat de la Sûreté du Québec lors de manifestations, c’est de maintenir l’ordre et la sécurité publique, explique-t-il. Comme dans tout conflit comportant des possibilités de débordements, on a le devoir d’être présents, d’assurer la paix et l’ordre et d’intervenir là où des infractions criminelles seraient commises. »

Le policier refuse toutefois d'en dire davantage sur le dispositif en place et sur le nombre de policiers engagés dans cette opération.

Par ailleurs, c’est toujours le silence du côté de Junex et des gens qui se trouvent de l’autre côté de la barricade.

Vendredi, la nation micmaque de Gespeg, qui s'oppose à toute forme de fracturation ou de stimulation chimique sur son territoire ancestral, s'est dissociée de l'action des manifestants.

Mais samedi, Louis Jerôme, un Micmac de Gesgapegiag, est venu les appuyer en son nom personnel. Il dit connaître quelques-uns des manifestants.

Une dizaine de personnes campent toujours aux abords de la route 198, à cinq kilomètres des barricades, en soutien aux militants.

Pour le moment, cette barricade ne semble pas avoir de conséquences pour les travailleurs ou les résidents, sauf des chasseurs qui veulent avoir accès à leurs installations.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine