Retour

La Station exploratoire du Saint-Laurent ouvre ses portes

La Station exploratoire du Saint-Laurent, située à Rivière-du-Loup, amorce sa 9saison d'opération dimanche. 

Un texte de Sébastien Desrosiers

Le centre d'interprétation du milieu marin, géré par le Réseau d'observation de mammifères marins (ROMM), veut lever le voile sur la face cachée du Saint-Laurent depuis 2008.

« La première année, on n'avait que l'exposition Le Saint-Laurent à vol d'oiseau, explique la directrice du centre et biologiste, Sonia Giroux. Il y avait des squelettes de mammifères marins, un rorqual, un phoque. Dès la deuxième année, on a mis sur pied l'exposition La face cachée du Saint-Laurent, dans laquelle on peut voir tout ce qu'on retrouve sous la surface des eaux : plancton, poissons marins, crabes, étoiles de mer. Et ça continue. »

La Station exploratoire du Saint-Laurent reçoit en moyenne 3000 visiteurs par année, dont plusieurs groupes scolaires.

Sonia Giroux insiste sur l'importance d'un tel centre au Bas-Saint-Laurent, puisque les espèces qui peuplent le fleuve sont toujours méconnues de certains.

« Ici, il n'y avait pas de centre d'interprétation du milieu marin avant, dit-elle. Et c'est très important pour les gens qui vivent à La Pocatière, dans le Témiscouata, dans les terres, à Trois-Pistoles, d'avoir un endroit à proximité où ils peuvent venir découvrir le Saint-Laurent. »

Les guides à la Station exploratoire du Saint-Laurent sont d'ailleurs tous des étudiants de niveau universitaire ou collégial en biologie.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine