Retour

La stratégie numérique de Québec est bien accueillie au Bas-Saint-Laurent

La stratégie numérique du gouvernement Couillard est bien accueillie au Bas-Saint-Laurent. Québec va injecter 200 millions de dollars sur cinq ans pour l'économie numérique et 100 millions de dollars de plus pour rendre l'internet haute vitesse disponible partout dans la province.

Selon le plan du gouvernement du Québec, l'ensemble de la population aura un accès à une vitesse d'internet de 30 mégabits par seconde d'ici 2021. Une idée bien accueillie au Parc du Mont-Comi.

« À la billetterie, des fois notre système va avoir des bugs donc à ce moment, il faut arrêter le tout et remettre le système en marche. Ça fait de l'insatisfaction parce que ça crée de l'attente. Dans notre hébergement, les gens vont nous demander pour un accès à Internet, c'est quelque chose qu'on est habitués d'avoir, donc c'est surprenant d'arriver quelque part et de ne pas avoir de réseau », explique la directrice des communications au Parc du Mont-Comi, Valérie Belleau-Arsenault.

Un outil de développement

La ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Dominique Anglade, explique que la stratégie numérique devrait favoriser les entreprises dans les régions éloignées des grands centres urbains.

Le préfet de la MRC des Basques, Bertin Denis, espère que le Bas-Saint-Laurent fasse partie des régions priorisées. « Ça nous prend des routes complètes qui vont jusqu'à l'intérieur de nos territoires jusqu'aux plus éloignés si on veut garder nos activités. Les producteurs agricoles aujourd'hui doivent être branchés sur le numérique, c'est des entreprises extrêmement complexes maintenant », a-t-il dit.

Bertin Denis ajoute que l'accès au réseau internet à une haute vitesse suffisante n'est pas seulement un outil de développement pour les entreprises, mais aussi pour les villages. « Qui va vouloir venir habiter dans un village où tu ne peux pas avoir internet haute vitesse? Tu ne vas pas très loin dans le haut pays et tu as internet sur environ 20% du terrain couvert », déplore-t-il.

Selon la ministre Anglade, le gouvernement fédéral va aussi contribuer à cette stratégie. Le gouvernement du Québec souhaite atteindre ses objectifs en 2021.

Plus d'articles

Commentaires