Retour

La tradition des marchés de Noël gagne l'Est du Québec

Tradition dans de nombreux pays d'Europe, les marchés de Noël gagnent l'Est du Québec ces dernières années. Cette fin de semaine, Gaspé, Sainte-Luce, La Pocatière et Sainte-Flavie, entre autres, ont accueilli ce type de marché.

Un texte de Ariane Perron-Langlois

À Sainte-Flavie, plus de 400 personnes se sont présentées au cinquième marché de Noël de La Mitis, samedi et dimanche. Il s'agit d'un achalandage similaire à celui qu'a connu le marché de Noël l'an dernier.

Pour les artisans de la région, il s'agit d'une occasion de plus de vendre leurs produits, mais plusieurs d'entre eux notent que les visiteurs sont moins nombreux qu'en plein cœur de la période estivale.

« Noël, c'est un temps de fête, mais c'est très difficile de bien fonctionner comme artisan dans le temps de Noël », observe Yvette Ouellet, une artisane de Mont-Joli qui confectionne des vêtements en tricot et en lin.

De son côté, Nadia Vaillancourt, de la Cabottine Saveurs indigènes, à Sainte-Angèle-de-Mérici, croit qu'il s'agit d'une occasion d'allonger la saison pour les producteurs de la région. « C'est vraiment une clientèle différente, affirme-t-elle. L'été, c'est beaucoup les touristes qui viennent nous voir. Mais les gens de la région, à ce temps-ci de l'année, offrent des cadeaux. C'est vraiment important pour nous, de voir que les produits régionaux sont partagés sur la table des Fêtes. »

Le coordonnateur du marché public de la Mitis, François Mercier, observe toutefois que chaque consommateur dépense davantage, en moyenne, lors des marchés de Noël que le reste de l'année. « On peut parler du simple au double par consommateur », affirme M. Mercier.

Plus d'articles

Commentaires